Nos moutons

De race « Est à laine Mérinos », notre troupeau se compose d’un petite quarantaine de moutons.

L’élevage est également mené en agriculture biologique. Nos moutons sont à l’herbe dès que le temps le permet au printemps jusqu’à la fin d’automne, avant les premières gelées. Le reste de l’année ils sont hébergés dans la bergerie, nourris uniquement au foin produit sur la ferme.

Nos brebis en bergerie

Les moutons étant très sensibles aux parasites intestinaux, nous travaillons en pâturage tournant : nous découpons nos parcelles en petites sections pour que les moutons ne restent pas assez longtemps sur une prairie pour se réinfester. Nous travaillons donc en préventif pour éviter les traitements vermifuges curatifs.

Les brebis sont mises au bélier à l’automne (c’est la lutte) quand elles sont en chaleur naturellement. La gestation dure 152 jours, les agneaux naissent donc en fin d’hiver – début de printemps. Ce sont des brebis qui agnellent facilement seules. Les brebis et agneaux sortent en prairie dès que possible pour stimuler la lactation.

Largo, le bélier réagit à une femelle en chaleur

Nous avons choisit de ne plus faire abattre nos agneaux, nous les vendons « sur pied », à engraisser, à des particuliers ou à d’autres éleveurs.

Nos moutons sont tondus une fois par an, par un tondeur professionnel. Ensuite nous trions les toisons pour les envoyer au lavage puis en filature (en France !). Mais pour mettre en route les machines, les filatures demandent un certain poids de laine à travailler. Et compte tenu de la petite taille de notre troupeau, nous n’avons pas assez de laine avec une seule tonte, nous devons donc attendre deux ans pour cumuler nos toisons et avoir enfin nos pelotes prêtes à être tricoter ! (Il faudra donc attendre l’été 2020 pour avoir les premières pelotes….)

Toutes les étapes de transformation de la laine : tri des toisons, lavage, cardage, filage, teinture végétale, tissage, tricot et crochet, sont disponibles en ateliers !